User review spotlight: Ultima IV: Quest of the Avatar (DOS)

DOOM RPG (BREW)

...
MobyRank
100 point score based on reviews from various critics.
3.6
MobyScore
5 point score based on user ratings.

User Reviews

A Doom RPG? I know what you are thinking: LOL, WUT? Though it actually kinda works... Kadath Bird (706) 3.67 Stars3.67 Stars3.67 Stars3.67 Stars3.67 Stars

Our Users Say

Category Description MobyScore
AI How smart (or dumb) you perceive the game's artificial intelligence to be 3.3
Gameplay How well the game mechanics work (player controls, game action, interface, etc.) 3.7
Graphics The quality of the art, or the quality/speed of the drawing routines 3.7
Personal Slant How much you personally like the game, regardless of other attributes 4.0
Sound / Music The quality of the sound effects and/or music composition 3.3
Story / Presentation The main creative ideas in the game and how well they're executed 3.3
Overall MobyScore (3 votes) 3.6


The Press Says

MobyRanks are listed below. You can read here for more information about MobyRank.
100
GameSpy
It's obvious id, Jamdat, and developer Fountainhead were intent on making this an epic game for the mobile space. The final coup-de-grace is DOOM RPG's length. After three and a half hours, I was nowhere near the end -- and that's twice as long as most finite mobile games take to beat. That's a good thing, because you never want your hellish Mars "vacation" to end. In DOOM RPG, the role you play is happy gamer.
80
Pocket Magazine / Pockett Videogames
Le jeu est prenant, il n’y a aucun doute là-dessus. Se replonger dans ces couloirs sombres à réveillé en nous un soupçon de nostalgie. Mais aussi d’effroi... à la vue des textures laides et répétitives du titre. Il n’y a pas à dire, Doom RPG joue la carte de la nostalgie jusqu’au bout ! Les animations se révèlent être très limitées, au vu du genre abordé. Mais le plus décevant réside sans aucun doute dans la partie sonore, réduite à sa plus simple expression : une petite musique de quelques secondes, bien connue en guise d'introduction, quelques bruitages que l’on identifiera moins rapidement (ah, le doux bruit du fusil à pompe ! Où es tu passé ?) et... c’est à peu près tout. Ce côté technique un peu pauvre pourra s’expliquer par l’écart des dates de sorties américaine et française de Doom RPG : près de deux ans.
50
Legendra
Doom RPG ne révolutionne pas le genre, il ne révolutionnera d'ailleurs rien du tout. Il s'agit simplement d'un sympathique FPS-RPG, plutôt court (10 niveaux pour une durée de vie de moins de 10h) dont le petit prix et le fun en font quand même un bon investissement, pour qui veut se payer quelques heures glauques dans des couloirs obscurs afin de démonter quelques monstres. Un jeu à réserver pour le jour où vous aurez oublié votre DS ou votre PSP lors d'un voyage ennuyeux.