New MobyGoal! We're aiming for 1,500 well documented Arcade games.

Cool World (SNES)

...
MobyRank
100 point score based on reviews from various critics.
5.0
MobyScore
5 point score based on user ratings.

User Reviews

There are no reviews for this game.


Our Users Say

Category Description MobyScore
AI How smart (or dumb) you perceive the game's artificial intelligence to be 5.0
Gameplay How well the game mechanics work (player controls, game action, interface, etc.) 5.0
Graphics The quality of the art, or the quality/speed of the drawing routines 5.0
Personal Slant How much you personally like the game, regardless of other attributes 5.0
Sound / Music The quality of the sound effects and/or music composition 5.0
Story / Presentation The main creative ideas in the game and how well they're executed 5.0
Overall MobyScore (2 votes) 5.0


The Press Says

MobyRanks are listed below. You can read here for more information about MobyRank.
75
Power Unlimited
Het spel rond de film is al net zo maf, vreemd, en eigenlijk ook niet echt goed. Wat je precies moet doen is onduidelijk, maar het ziet er mooi uit en het klinkt allemaal heel erg grappig.
65
Total! (Germany)
Figuren und Hintergründe sind gelungen, Effekte und Musik sind recht gut. Ein paar Songs mehr wären allerdings wesentlich „cooler“ gewesen. Insgesamt löst Cool World keine Sucht aus, aber es ist ein Modul mit Pfiff, dessen Erwerb kein Fehler ist.
25
1UP!
Sur 1UP, pauvre de nous, nous n'avons pas peur de tester les très mauvais jeux. Cool World fait partie de ceux-là, avec son nom simplet et ses graphismes naïfs, il a l'air inoffensif, mais ne vous y fiez pas, il est aux jeux vidéo ce que Gizmo est aux gentilles bêbêtes, il cache en lui des gremlins hideux qui ne résistent pas à s'attaquer aux joueurs. Pourtant, c'est ça aussi le retrogaming, et même un jeu comme lui, minable, il ne faut pas l'oublier, pour montrer que tout n'était pas rose là non plus, mais aussi pour servir de précédent, et informer comment des développeurs mal intentionnés peuvent se servir de certaines ficelles du jeu vidéo (difficulté, jouabilité, communication...) pour masquer l'absence de travail et tenter de vendre à un prix prohibitif une cartouche sans contenu.